Le mystère de la mort de Lénine enfin résolu ?

Lénine fauteuil roulant
Lénine pendant l’été 1923, dans un fauteuil roulant.

Sur la photographie, l’homme est coiffé de la casquette qu’on l’a si souvent vu porter. Dans son fauteuil roulant, il semble ne plus avoir l’usage de son bras droit et, surtout, son œil droit, ouvert et figé de manière surnaturelle, trahit l’hémiplégie. Nous sommes à l’été 1923 et Lénine, le révolutionnaire russe et fondateur de l’URSS, n’est plus que l’ombre de lui-même.

Tout a commencé deux ans plus tôt, en 1921. Vladimir Ilitch Oulianov a alors 51 ans. Souffrant de maux de tête et d’insomnies, il éprouve des difficultés à maintenir son rythme de travail habituel. Autre signe inquiétant : lui qui a toujours été un bon orateur a parfois du mal à trouver ses mots et il claque impatiemment des doigts comme pour les obliger à venir plus vite. En mai 1922, il est victime d’un premier accident vasculaire cérébral dont il se remet en quelques mois. En décembre, un deuxième AVC le frappe qui marque la fin de sa carrière politique en même temps qu’il paralyse son côté droit. En mars 1923, une troisième attaque cérébrale le prive définitivement de la parole.

Lénine meurt le 21 janvier 1924 à l’âge de 53 ans. Même si ses médecins avaient pu penser que l’origine de ses problèmes de santé était liée aux deux balles restées dans son corps après l’attentat dont il avait été victime en 1918, la cause directe du décès ne fait guère de doute aujourd’hui. En effet, l’autopsie a montré que les AVC à répétition de Lénine étaient dus à une importante athérosclérose de ses artères cérébrales. Celles-ci s’avérèrent presque bouchées et ne laissaient quasiment plus passer de sang. [...]

Lire la suite sur Passeur de sciences / Le Monde

Commentaires (9)

Laisser un commentaire