La victoire navale d’Arromanches (8 septembre 1811)

bataille Arromanches 1811

Pour empêcher que six pavillons français ne viennent s’ajouter à l’imposante flotte regroupée à Cherbourg en 1811, l’amirauté britannique avait ordonné d’intercepter les navires ennemis pendant leur trajet. Mais dès qu’une première frégate anglaise se profila à l’horizon, les canonnières françaises ouvrirent le feu. Le combat s’engagea, impitoyable.

Après la terrible défaite de Trafalgar, Napoléon Ier semble contraint d’admettre que l’Angleterre garde la maîtrise des mers. Pourtant, outre-Manche, on s’inquiète d’une possible invasion des troupes françaises. [...]

Grâce au courage de ses marins, à l’habileté du commandant Jourdan de la Passardière et aux erreurs tactiques des Anglais, la flotte française allait donc, en cette journée du 8 septembre 1811, remporter une brillante victoire navale. Depuis la veille, le coeur des habitants d’Arromanches battait au rythme des coups de canons. On venait de toute la région admirer, depuis les falaises, l’impitoyable lutte des ces neuf navires de guerre. [...]

Lire l’intégralité de l’article sur Histoire normande

Commentaires (5)

Laisser un commentaire